Partenaires





Annuaire

Rechercher sur le site



Accueil du site > Projets > Expériences > D0

D0

Le LAL est engagé dans l’expérience DØ depuis 1998. Cette expérience est installée sur le collisionneur circulaire proton-antiproton, le Tevatron, au laboratoire Fermi (Fermilab) dans les environs de Chicago.

Le Tevatron a été pendant 20 ans la machine fournissant l’énergie la plus élevée pour des collisions de particules quand des faisceaux de protons et d’antiprotons d’une énergie de 980 GeV se croisent au centre des détecteurs. Le Tevatron vient de perdre sa suprématie avec le démarrage du collisionneur proton-proton au CERN, le LHC. Il reste cependant très compétitif en terme de luminosité, c’est à dire en nombre de collisions par seconde et ses performances continuent d’ailleurs de s’améliorer. Ces résultats garantissent un fonctionnement au moins jusqu’en 2011.

Les 2 détecteurs CDF et DØ prennent des données au Tevatron depuis le début des années 90. C’est au cours de la première phase de prise de données que les 2 collaborations exploitant ces détecteurs ont découvert le quark top en 1995. Le LAL participe à la seconde phase, dite « Run II ». Cette deuxième version de l’expérience bénéficie d’une amélioration technologique de l’accélérateur et du détecteur qui a permis d’augmenter considérablement le nombre de collisions par seconde, et l’efficacité de la prise de données, et d’ouvrir la voie à de nouvelles découvertes.

Les thèmes de physique

Le programme de physique poursuivit par les expériences au Tevatron est très similaire à celui au LHC. Il s’agit toujours de mettre le Modèle Standard à la question : peut-on confirmer l’existence d’un boson de Higgs ? Quelle physique au-delà du modèle standard ?

DØ (comme CDF) est une expérience généraliste, elle s’attaque à de très nombreux sujets de physique. Les deux grands thèmes sont la validation du modèle standard et la mise en évidence de physique au-delà de ce modèle. Dans un cas, il s’agit de mesurer précisément les paramètres du Modèle Standard en particulier la masse et les propriétés du quark top, et la masse du boson W. Dans le second, de la recherche directe du boson de Higgs et de particules ou phénomènes prédits par des nouveaux modèles théoriques.

Le Tevatron s’arrétera définitivement le 30 septembre 2011 après avoir délivré 12 1/fb de données aux deux expériences qui pourront compter sur 10 1/fb de données de bonne qualité.